09/05/2009

Devenir pilote de chasse.

Bonsoir à toutes et à tous,

je reçois beaucoups de demandes quand à devenir pilote de chasse, que vous soyez homme ou femme.

Tout d'abord désolé de n'avoir pas posté plus de photos sur ce blog, mais j'ai épuisé mes propres images, et je répugne à en utiliser d'autres qui ne soient pas les miennes. J'ai quitté le monde des "fighters" en 2000, et les seules images numériques que j'en ai tiré sont sur ce blog. Un moment de passion partagé avec vous.

Ce monde de pilote de chasse est en pleine évolution, constamment, et il faudrait être aveugle pour ne pas se rendre compte que depuis que j'ai quitté ce métier, d'énormes progrès au niveau du combat ont été accomplis. Les avions de chasses sont plus performants, surtout au niveau de l'avionique embarquée.

Je n'ai que quelques conseils à donner à ces jeunes personnes qui sont tentées par l'aventure...

1°) Si vous n'êtes pas repris au niveau médical ou psychologique, il ne faut pas s'en vouloir.Mais il faut essayer.

Que ce soit votre coeur, vos résultats neurologiques, ou vos yeux ( je "spotte" toujours un avion à 50 km à 40 ans...), vous ne devez pas vous en vouloir. Si le corps médical décide que vous n'êtes pas apte, c'est le cas...

2°)Si vous n'êtes pas repris en ordre utile alors que vos examens médicaux sont bons et que vous avez ratés les examens théoriques, soit vous n'étiez pas suffisamment préparé, soit vous avez de grosses lacunes en théorie. Vous pouvez toujours y remédier par l'étude.( Je préfère le style "être mieux préparé dés le début...") Un deuxième passage est toujours plus difficile.

3°)Si vous êtes repris en ordre utile pour devenir candidat élève pilote, félicitations. Mais votre entraînement ne dépend que de vous. Je disais toujours à mes élèves "... Si tu es motivé mais moyen en vol, je ferai tout pour t'aider, si tu es naturellement bon en vol, mais que tu ne fous rien, à toi d'en subir les conséquences...Si tu es bon et que tu étudies, je ferais tout pour t'aider..."

Rater a cause d'un manque de moyen vous sauve la vie plus tard. L'instructeur pilote s'en rend compte à un moment ou un autre et vous sauve la vie en vous éliminant. Il faut se dire que vous n'êtes pas apte à devenir un pilote de chasse, et il n'y a surtout aucune honte à rater cet entraînement.

Par contre si vous ratez à cause d'un manque d'étude, il n'y a que vous qui savez pourquoi...Surtout si vous êtes capable. Rien n'est acquis jusqu'à vos Ailes ou vos Macarons

4°) Ce dernier point est important... La motivation est souvent la même pour tous. La préparation est souvent le moyen salvateur de remplir son rêve. N'attendez aucune pitié de vos instructeurs. ils sont là pour vous former, et dés le début vous juger sur vos capacités de pilote.( Merci Le Cisque( mon instructeur...)) il m'a mis sur la bonne voie dés le début avec un briefing, et surtout conforté dans mon idée sur mes moyens

5°) J'ai formé Mickey... Il a fait bien des années plus tard pilote de démo F-16... Un sacré gars dés le début( dans tous les sens du terme, et très gentleman), assez doué aussi dés son premier vol, et surtout ouvert à la critique... Ce métier est un métier qui accepte la critique...Merci Mickey de m'avoir montré certaines voies.

6°)Ce métier est tout en préparation... Le message est-il clair?

7°) Le rêve c'est beau... 800 gars à se battre pour être qualifié "candidat élève pilote", et seuls 24 à être repris, puis recevoir ses ailes, c'est autre chose. Il faut se battre pour y arriver. Voir ses copains partir pendant la formation, voir sa chambre occupée par plusieurs personnes qui "quittent"( de sa promotion, des proms en dessous...) pour manquement aux vols, ou aux cours, tout cela impose du stress. Ce stress n'est pas facile à vivre mais fait partie de monde de pilote de chasse, comme dans beaucoups d'autres études. Sauf qu'ici c'est un rêve qui s'achève CAR ON 'A QU'UNE SEULE CHANCE...Après la dernière commission de radiation, c'est fini...Retour à la vie civile.

8°) Si vous êtes éliminés des vols militaires suite à un manquement de "capacités aériennes", il ne faut pas vous en vouloir, c'est que tout simplement vous n'êtes pas capable. Sans heurter personnes. Les pilotes militaires seront d'accords avec moi sur cette phrase.

9°) Former un pilote de chasse coûte beaucoup d'argent, un pilote de F-16 ou de M-2000/Rafale est un investissement énorme. Il fait partie d'un moule, d'un entraînement poussé, ses décisions, ses réactions sont CONSTAMMENTS" analysés. C'est une élite.

 

J'ai dit beaucoup, ou peu selon certains. J'espère que les jeunes personnes y trouveront un fil rouge pour s'orienter.

Le civil...Dur aussi, chers amis. L'aviation est un métier avec beaucoup d'à coté...J'ai eu la chance de connaître les deux, le civil en dernier. Ce métier en général est un métier d'études constantes, d'accumulation de connaissances. Cela fait 21 ans que je pratique, et je découvre tous les jours...

Si cela vous tente.

Popy.

02:33 Écrit par falconpilot dans Général | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |